ஜ♥-منتدى الجديدة-♥ஜ
أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا
أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا
أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا
أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا
أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا
أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا
أهلا أهلا أهلا أهلا أهلا
أهلا أهلا أهلا أهلا
أهلا أهلا أهلا
أهلا أهلا
عانقت جدران منتدانا
عطر قدومك ... وتزيّنت
مساحاته بأعذب عبارات الود والترحيب
ومشاعر الأخوة والإخلاص ... كفوفنا ممدودة
لكفوفـك لنخضبها جميعاً بالتكاتف في سبيـل زرع بذور
الأخلاقيـات الراقيـة ولا نلبـث أن نجني منهـا
إن شاء الله ثمراً صالحاً.. ونتشـارك
كالأسرة الواحدة لتثقيف بعضنا
البعض في كل المجالات
أتمنى لك قضاء
وقت ممتع
معنا


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ♥-منتدى الجديدة-♥ ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
 
الرئيسيةس .و .جبحـثالتسجيلدخول
Like/Tweet/+1
نتمنى أن تبدو اعجابكم
دخول
اسم العضو:
كلمة السر:
ادخلني بشكل آلي عند زيارتي مرة اخرى: 
:: لقد نسيت كلمة السر
๑۩۞۩๑ روابط ๑۩
بحـث
 
 

نتائج البحث
 
Rechercher بحث متقدم
المتواجدون الآن ؟
ككل هناك 2 عُضو متصل حالياً :: 0 عضو مُسجل, 0 عُضو مُختفي و 2 زائر :: 1 روبوت الفهرسة في محركات البحث

لا أحد

أكبر عدد للأعضاء المتواجدين في هذا المنتدى في نفس الوقت كان 162 بتاريخ الثلاثاء فبراير 07, 2012 9:52 am
المواضيع الأخيرة
»  علاج تساقط الشعر
الأحد أغسطس 26, 2012 2:37 pm من طرف soumia12

»  الكرش بدون رياضه مع الســــــــــــــلامه..^
الأحد أغسطس 19, 2012 10:59 am من طرف pipo0

» روستو الدجاج مع البطاطس المشوية
الأحد أغسطس 19, 2012 10:50 am من طرف pipo0

» بيتزا سميكة ( على طريقة شيكاغو)
الأحد أغسطس 19, 2012 10:38 am من طرف pipo0

» دجاج ماسالا
الأحد أغسطس 19, 2012 10:35 am من طرف pipo0

» بريوات بالتونة و الطماطم شهيوات رمضان
الإثنين أغسطس 13, 2012 12:47 am من طرف pipo0

» شباكية فالفرن صحية و لذيذة
الإثنين أغسطس 13, 2012 12:45 am من طرف pipo0

»  رغيفات الشعير
الإثنين أغسطس 13, 2012 12:37 am من طرف pipo0

»  عنوان روايتي "غريب في حياتي " ...تلاقينا في بعض صدفه ..........بقلمي مفاجأة بالجزء الجدي
الجمعة مارس 16, 2012 12:49 pm من طرف pipo0

» تخلصى من النحافة بسرعة فى خلال شهر واحد بس...............ازاى؟ تعالوا وشوفوا
الأحد فبراير 12, 2012 5:10 am من طرف pipo0

๑۩۞۩๑ روابط ๑۩
أفضل 10 أعضاء في هذا المنتدى
pipo0
 
dakir
 
hamza963
 
ahla bint
 
pipo
 
omaralaarabi
 
sanaa sanoua
 
amergang
 
dich-ar
 
جنات
 
تبادل اعلاني
المواضيع الأكثر نشاطاً
opera mini v5 gratuis
استعد الان كل ملفاتك الضائعة بعد الفورمات*** صالح ايضا للكارت ميموري للجوال تم التعديل
اكثر من 50.000 سريال لاغلبية البرامج المشهورة
حوار بين رسول الله و إبليس اللعين...أرجو الدخول و الاستفادة اقشعر بدني سمر الجزائر 18:15 - يوم أمس معلومات عن العضو
سفينة نوح عليه السلام كما ذكر القران الكريم ....صور
الطالب الذي أبكى المدير
الحيوان المنقرض الماموت سوف يرجع..
بيتزا ايطاليا
حلم اليقظة
وصفة مقدمة من ahla bint
المواضيع الأكثر شعبية
Séquence Antigone
حلويات شوكولاته متنوعه
خلطة لتبيض البشرة فى ثلاث ايام
صور لفنانات عربيات قبل وبعد عمليات التجميل الجزء الثاني
مجموعة حلويات مغربية للاعراس جميلة جدا
-»وصفة تخـلِيك بيضة من شعر راســكـ لرجولك «− فقط مع ح ــنو
وصفة لزيادة الوزن
تيفوات و اغاني فريق الرجاء البيضاوي
♥وصفه مبتكرة ღ♥من مطبخي و بالصور تورتة التفاح
وصفات لزياده الوزن والتخلص من النحافه
Medradio
تابعنا على الفاسبوك

شاطر | 
 

 Séquence Antigone

اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
pipo0
عضو فعال
عضو فعال
avatar

مهنتي :
اعلام الدول جاهزة :
الأوسمة :
ذكر عدد المساهمات : 654
تاريخ التسجيل : 14/03/2010
العمر : 24
الموقع : www.eljadida.7olm.org

مُساهمةموضوع: Séquence Antigone   الأربعاء مايو 19, 2010 5:10 pm


Séquence Antigone

Séance 1 (» 1 h) : étude du paratexte Þ peu d’indices à partir du titre et de l’illustration.
Définition d'un éponyme : le titre de l'oeuvre est le nom du personnage principal
Relever :
Date de création : 4 février 1944 Þ autorités allemandes favorables à l’activité théâtrale pour que la vie semble continuer normalement. De , autorités françaises souhaitaient voir jouer œuvres classiques et voyaient d’un mauvais œil les pièces où le thème de l’adultère était important, la portée morale était nécessaire. Les Parisiens allaient souvent au théâtre car lieu chauffé moyen d’oublier la dure réalité quotidienne.
Liste des personnages : aucune indication sur liens entre personnages ou sur fonctions.
Découpage : pas en scènes et actes (propre au XX ème siècle) car resserrement de l’action tension monte donc pas de coupure (en profiter pour rappeler rôle didascalies).

Lecture du prologue après définition de ce terme : partie avant la pièce proprement dite où un acteur s’adresse directement au public pour annoncer quelques thèmes majeurs ainsi que le début du jeu en donnant les précisions nécessaires à leur bonne compréhension.
Liens entre les personnages :
mariés frère et sœur mariés
Œdipe Û Jocaste Û Créon (roi de Thèbes) Û Eurydice
½ ½ ½ ½ fiancés ½
Étéocle Polynice Ismène Antigone Û Hémon

Rappel sur Œdipe : Laïos, roi de Thèbes et mari de Jocaste, est averti par un oracle qu’il sera tué par son fils. Il abandonne donc son fils Œdipe qui est élevé par un berger puis recueilli par le roi de Corinthe. A son tour, Œdipe est averti par un oracle qu’il tuera son père et épousera sa mère s’il retourne dans son pays. Comme il ne connaît d’autre patrie que Corinthe, il s’exile pour échapper à la prédiction et rencontre sur son chemin Laïos qu’il tue à la suite d’une querelle. A cette époque, le Sphinx dévore tout passant qui ne devine pas ses énigmes. Créon, successeur et beau-frère de Laïos, a promis le trône de Thèbes et la main de sa sœur Jocaste, veuve, à celui qui délivrera le pays de ce monstre. Œdipe trouve l’énigme du Sphinx (définition de l’homme) et devient roi de Thèbes. Un oracle lui révèle qu’il a tué son père et épousé sa mère sans le savoir, il s’arrache les yeux et part de Thèbes avec sa fille Antigone tandis que Jocaste se pend.
Définition d’un mythe : récit transmis d’âge en âge qui peut traduire des croyances, des aspirations, des angoisses. Il met en scène des êtres humains illustres représentant symboliquement des aspects de la condition humaine.

Relever les pronoms personnels : emploi des 1ères et 2èmes personnes pour interpeller directement le spectateur
Relever les temps : futur ou présent à valeur de futur proche car tt semble joué d’avance, on se demande comment et pourquoi cela va se passer.
Relever les présentatifs : voilà a une valeur démonstrative, c’est faire appel au public.
Relever allusions à l’époque : "ns qui n’avons pas à mourir ce soir", "il joue au jeu difficile de conduire les hommes", "ils vous empoigneront les accusés le plus tranquillement du monde tout à l’heure" Þ Anouilh fait allusion aux miliciens, aux gendarmes qui obéissent sans se poser de questions
Relever 2 groupes de personnages opposés :
Les frivoles
Ceux qui sont écrasés par les responsabilités
Ismène
Eurydice
Les gardes
Créon
Antigone
Le messager
Relever le champ lexical de la mort : "mourir" x 4, "morts", "mort", "entre-tués", morts", funérailles", pleurs", "sépulture", corbeaux", "chacals", "funèbres", "mort".
De quel genre de pièce s’agit-il ? Þ tragédie
THC pour la séance 2 : lire jusqu’à la page 20. Chercher la définition d’un anachronisme et en relever dans le début de la pièce.

Séance 2 (= 1 h): fin séance1.
Anachronisme : décalage chronologique qui consiste à situer à une époque ce qui appartient à une autre. Ex : page, belles reliures, livres, ouvrier, cartes, carte postale…
Lecture de la didascalie p.13 : évolution de la dramaturgie (éclairage, décor).
Lecture de la scène avec la nourrice:
Quel personnage pose les questions ? Pourquoi ?
Quels st les types de phrases dominants ?
Les personnages prennent-ils en compte les paroles de l’autre ?
Quelles sont les phrases mystérieuses dans la bouche d’Antigone ?
Comment comprenez-vous la phrase : "C’est beau un jardin qui ne pense pas encore aux hommes" ?
THC pour la séance 3 : lire jusqu’à la page 31 ("Pauvre Ismène !"). Comment est évoqué Créon par les deux jeunes filles ? Relever les arguments d’Ismène et ceux que lui oppose Antigone sans forme de tableau.

Séance 3 (= 1 h):
Lecture de la scène entre Antigone et Ismène puis corrigé des questions.
"il" (p.23), "lui"(p.24), "notre oncle"(p.24), "le roi"(p.25), "il"(p.26) Þ elles ne prononcent jamais son nom, apparaît comme un obstacle, un ennemi.

Ismène
Antigone
Ns ne pouvons pas car il ns ferait mourir p.23
Je ne veux pas mourir p.24
Je réfléchis plus que toi p.24
Je comprends un peu notre oncle p.24
Il faut qu’il donne l’exemple p.25
J’ai raison souvent que toi p.25
Essaie de comprendre au moins ! p.25
Il est fort que ns et ils pensent ts comme lui dans la ville p.26
Il faudra souffrir p.27
Je ne suis pas très courageuse p.27
Tu n’as donc pas envie de vivre, toi ? p.28
Tu es une fille, seuls les hommes croient aux idées et meurent pour elles p.29
Ton bonheur est là p.29
Allusion à Hémon p.30
Lui, il doit ns faire mourir, et ns, ns devons aller enterrer notre frère p.24
J’aurais bien voulu ne pas mourir p.24
Il y a des fois où il ne faut pas trop réfléchir
Je ne veux pas comprendre un peu
Il ne faut pas que je donne l’exemple, p.25
Je ne veux pas avoir raison p.25
Je ne veux pas comprendre p.25
Je ne t’écoute pas p.26 (non-argument)

Comme tu as bien pensé ! p.27 (idem)
Moi non plus p.28
Elle fait comprendre que c’est elle qui aime le la vie p.28
Ai-je assez pleuré d’être une fille ! p.29
Non, je ne suis pas belle p.29
H. sera tt à l’heure une affaire réglée p.30
Þ Ismène veut convaincre Antigone de ne pas aller enterrer Polynice car le roi la condamnera à mort. Argumentation repose sur la peur de la mort et de la souffrance(cf. champ lexical de la violence p.26-27). Ms elle n’arrive pas à son but : cf. tristesse d’Antigone à la fin.
Qu’apprenons-nous sur les 2 sœurs ?

Ismène
Antigone
Douce, futile, belle. humaine car a peur de la souffrance et de la mort. pondérée et réfléchie, moins courageuse.
¹ des autres filles car n’aime pas se maquiller, ¹ coquette. Jalousait sa sœur quand elle était petite. Entière, têtue, refuse les compromissions. Refuse de s’apitoyer sur son propre sort.

THC pour la séance 4 : lire jusqu’à la page 44 ("C’est fini pour Hémon, Antigone"). Pourquoi Antigone parle-t-elle de sa chienne à la nourrice ? Qu’apprenons-nous lors de sa discussion avec Hémon ?

Séance 5 (2 h):
Relecture scène avec la nourrice (p.31-36) et corrigé de la question : elle lui demande indirectement de s’occuper de sa chienne quand elle sera morte (p.36). Elle lui demande de la tuer car préfère la mort à la souffrance.
Relecture scène avec Hémon (p.37-44) et corrigé de la question : on apprend qu’ils se st disputés la veille alors qu’Antigone était venue retrouver Hémon, maquillée et bien habillée, pour se donner à lui.
Observer longueur et enchaînement des répliques : qui mène l’échange ? En quoi les didascalies st-elles importantes ?
Que veut prouver Antigone A Hémon ? De quoi doute-t-elle ? (désir d’être une femme, peur de ne pas en être capable p.39-40)
Quel tps utilise-t-elle quand elle évoque leur enfant ? Þ conditionnel passé (irréel du passé)
Hémon perçoit-il la portée des paroles d’Antigone ? Þ non, ne songe qu’à la réconforter et lui prouver son amour après leur dispute de la veille
Pourquoi demande-t-elle à Hémon de partir sans la questionner ? Þ pour éviter les explications et la tentation de changer d’avis ms aussi l’attendrissement
Que pt-on dire du pers. d’Antigone ? Þ fait preuve de faiblesse (p.38 "Serre-moi…") et de force en même tps (p.39 "Je l’aurais bien défendu") Þ femme-enfant

Lecture collective p.45-46 : relever les nouveaux arguments d’Ismène :
Ses proches l’aiment
Polynice ne l’aimait pas, c’était un mauvais frère
Accomplir ce geste est au-dessus de ses forces
Que comprend alors Ismène ? Þ Antigone est déjà allée près du cadavre de son frère.

Lecture p.46-53 (Créon/le garde) :
Qu’apprend-on par la bouche du garde ? Þ le piquet de garde dont il fait partie s’est aperçu dans la nuit que le cadavre de Polynice a été recouvert d’un peu de terre et ils ont trouvé un peu plus loin une pelle d’enfant.
Comment appeler le garde ? Þ lâche, soumis face à l’autorité, préoccupé de son avancement surtout
Comment réagit Créon en apprenant que le coupable serait un enfant ? Þ il pense d’abord qu’il s’agit d’un enfant dressé à agir par des adultes puis se contredit en admettant qu’un enfant pourrait se conduire par idéal.
Comment appelle-t-on ce genre de scène au théâtre ? Þ scène de transition car elle n’apporte rien de nouveau au spectateur ms permet d’introduire Créon.

Lecture p.53-55 (Chœur) :
Chœur = troupe de personnes qui dansent et chantent ds une tragédie grecque pr présenter ou commenter l’action.
Quel rôle joue-t-il ici ? Þ prend la place du Prologue et commente l’action, il donne la définition d’une tragédie :
pt de départ = question d’honneur
ensuite il n’y a d’espoir, la mort est inéluctable
il n’y a ni coupable ni innocent
le héros tragique est tjs seul
la tragédie concerne des rois ou des princes
rappel définition : la tragédie est née en Grèce et s’inspire des mythes de l’Antiquité. Elle met en scène des personnages en lutte contre un destin qui les dépasse et s’achève par la mort du héros pr susciter la terreur et la pitié. Au XXème siècle, plusieurs dramaturges se st illustrés dans ce genre : Racine et Corneille st les célèbres. Au XXème siècle, la fatalité divine disparaît, le tragique naît du sentiment de l’absurdité de la condition humaine. Les auteurs les connus st Anouilh, Jean Giraudoux et Jean Cocteau.

Lecture p.55-64 :
Quelle image Anouilh donne-t-il des gardes ? Þ ce sont des brutes, tellement indifférentes vis-à-vis de la personne qu’elles ont arrêtée. Ne semblent se préoccuper que de la récompense qu’ils espèrent et de la fête qu’ils pourront faire ensuite. Font penser aux miliciens, aux collaborateurs.
Comment réagit Créon quand il voit sa nièce avec les gardes ? Þ surprise, indignation puis incrédulité.
Quelle est l’attitude d’Antigone ? Þ très calme, confirme les faits.

W pr la séance 6 : lire jusqu’à la p. 81("payer maintenant !"). Quel personnage parle le ? Pourquoi ? Relever les arguments de Créon pour convaincre Antigone. de ne pas s’opposer à sa décision.

Séance 6 (1 h) :
Corrigé de la 1ère question : C’est Créon qui parle le car c’est lui qui veut convaincre sa nièce de dissimuler son acte en le taisant et en faisant mourir les gardes.
Pq est-il obligé d’argumenter si longtemps ? Þ d’une part sa position est difficile à justifier moralement et politiquement parlant (il cherche à étouffer un délit passible de mort en supprimant 3 personnes parce que le coupable est un membre de sa famille) et d’autre part il a dvt lui qqn qui s’oppose à ses raisonnements.
Relecture de la scène (p.64-81) puis relevé des arguments :
Je l’avais interdit p.65
C’était un révolté et un traître p.66
Tu savais le sort qui était promis à celui, quel qu’il soit, qui oserait lui rendre les honneurs funèbres ? p.66
La loi est d’abord faite pour les filles de roi p.67
J’ai résolu (…) de m’employer tt simplement à rendre l’ordre de ce mde un peu moins absurde, si c’est possible p.69
Thèbes en (faire un gros garçon à Hémon) a plus besoin que de ta mort p.69
Je t’aime bien tt de même avec ton sale caractère. N’oublie pas que c’est moi qui t’ai ft cadeau de ta 1ère poupée…p.70
Tu y crois dc vraiment, toi, à cet enterrement ds les règles ? (…) cette pantomime dt tu aurais été la 1ère à avoir honte et mal si on l’avait jouée p.71
Tu as dc bien envie de mourir ? p.73
Et si je te fais torturer ? p.74
C’est le métier qui le vt p.77
Aie pitié de moi, vis. (…) Mon fils t’aime p.81
Þ Il commence par lui rappeler qu’elle a violé la loi alors qu’elle devait montrer l’exemple mais elle affirme n’avoir fait que son devoir et qu’elle a agi en connaissance de cause. Il pense qu’elle a agi par orgueil, en digne fille d’Œdipe, et lui oppose sa volonté de faire son métier de roi. Il essaie de l’attendrir ms Ant. ft mine de retourner auprès du cadavre de son frère. Il lui montre que son geste est absurde vu la manière dt se déroulent les enterrements, elle le reconnaît ms déclare n’avoir agi que pr elle. Créon la menace et s’affirme prêt à tt pr la sauver ; il lui rappelle ses responsabilités en tant que roi et sa perte de liberté dps qu’il est au pouvoir. Par opposition, Antigone clame sa liberté et met en avt sa supériorité puisqu’elle n’a pas peur.

W pr la séance 7 : lire jusqu’à la page 99 ("Antigone !") et relever les autres arguments utilisés par Créon.

Séance 7 (1 h)
Relecture passage après passage (p.81-99)avec relevé des arguments au fur et à mesure :
C’est facile de dire non, même si on doit mourir.(…) C’est trop lâche. p.83
Sais-tu qui était ton frère ? (…) Un pt fêtard imbécile, un pt carnassier dur et ss âme, une pte brute tte juste bonne à aller vite… p.86-87 qui s’est acharné contre son père p.88
Etéocle ne valait pas plus cher que Polynice p.89
J’ai ft ramasser un des corps, le moins abîmé des 2, pr mes funérailles nationales, et j’ai donné l’ordre de laisser pourrir l’autre où il était. Je ne sais même pas lequel. p.89
Marie-toi vite. (…) Tu as ta vie dvt toi.(…) sois heureuse. p. 90-91
Þ Créon s’énerve et essaie de lui faire comprendre qu’il ft des hôs pr gouverner et prendre des décisions ms Ant. refuse de l’admettre. Il décide alors de lui raconter l’histoire de ses frères qu’il présente comme des êtres violents et lâches qui ont tt ft pr s’opposer à leur père : dvt ce récit, Ant. ne pt que se soumettre, elle est désespérée et semble vaincue. Créon croit avoir gagné et se met à parler tp vite, le mot bonheur réveille Ant. : ayant compris que l’acte pr lequel elle a bravé la mort est vide de signification, elle tve une nvelle raison de se révolter et rejette espoir et bonheur tels que les lui présente son oncle cad avec les compromissions de l’âge adulte. Elle clame son caractère entier qui refuse tte petitesse. Créon essaie de la faire taire puis appelle ses gardes qd il voit qu’Ismène est au courant et qu’il n’a plus le choix.

Qui parle le à la fin ? Þ Antigone, a pris le dessus sur Créon
Comment s’adresse-t-elle alors à lui ? Þ devient virulente et méprisante, se met à le tutoyer.
Comment comprenez-vous la dernière réplique d’Antigone ? Þ semble soulagée que Créon ait enfin pris sa décision, cô si elle avait peur de renoncer et d’obéir.
En quoi la conception de la vie d’Antigone s’oppose-t-elle à celle de Créon ? Pensez-vous qu’Antigone est victorieuse ou vaincue ? Þ selon réponse, vision différente de la pièce (cf. réactions en 1944)
Que pensez-vous du comportement d’Ismène ?
Relevez les anachronismes dans cette longue scène : ouvrier p.78, pantalons longs p.85, voitures p.87, bars p.87, cigarette p.87

pour la séance 8 : finir la pièce. 1)Quel rôle joue le Chœur ? 2)Comment réagit Hémon ? 3)Comment se comporte Antigone face au garde ?

Séance 8 (1h) :
Relecture scène par scène et correction des questions en même tps :
p.99-100 : 1)le Chœur essaie de dissuader Créon de laisser mourir Antigone et de faire qq chose pr Hémon, incarne sorte de voix de la raison.
p.100-105 : 2) Hémon est désespéré et demande à Créon d’intervenir en tant que roi. Puis réagit comme Antigone ., refuse les compromissions de l’âge adulte et voit son père sous un autre jour.
p.105-106 : quelle impression donne Créon ? Þ il sait ce qui l’attend.
p.106-117 : 3) Antigone . essaie d’échapper à son angoisse en s’intéressant au garde ms la communication est difficile, seule l’évocation de sa carrière et du fonctionnement de la garde l’intéresse, d’où un comique de situation p.109-110 quand le garde explique les avantages des différents grades tds que la jeune fille pense à sa mort. Elle l’interrompt pour revenir à son angoisse, le garde semble tjs indifférent au sort de sa prisonnière puisqu’il se fait une chique après lui avoir annoncé la mort atroce qui l’attend. Antigone prend alors conscience de sa solitude (cf. didascalie p.111) et assimile sa mort à sa nuit de noces. Elle cherche refuge ds l’amour et achète le garde pour le convaincre de se laisser dicter une lettre pour Hémon. Elle ne pt s’empêcher de frissonner de dégoût en imaginant l’écriture du garde sur son dernier message ps dicte ce dernier : elle avoue alors sa peur et reconnaît l’absurdité de sa mort, se rapprochant de Créon à qui elle s’est opposée peu avt. D’ailleurs elle décide de supprimer ces phrases en contradiction avec ses motivations et son attitude tt au lg de la pièce.
Comment apparaît le personnage du garde ? Þ tjrs aussi intéressé par sa carrière, insensible à la souffrance d’Antigone, n’éprouve aucune pitié, incapable d’empathie. Personnage risible qui accentue le côté tragique de cette scène.
p.117 à la fin : Comment apprend-on le dénouement ? Þ par la bouche du messager ps du Chœur pr respecter la bienséance.
Quand a-t-on déjà entendu parler du messager ? Þ dans le prologue, on sait que c’est lui qui va annoncer la mort d’Hémon. A qui s’adresse-t-il ? Þ au public
Dans son récit, en quoi Créon a-t-il changé ? Þ n’est plus le roi sûr de lui qui ordonne une exécution mais redevient humain lorsqu’il comprend que son fils vient de mourir : le messager insiste sur son âge (cheveux blancs, vieil homme) et sa peur (tremblant).
Qu’est-ce qui accentue le tragique de la scène ? Þ ch. lexical de la mort et de la violence, regard méprisant du fils sur son père (ce regard comme la lame), mort brutale des 2 amants, symbolisme des couleurs (sang du roi qui annonce la mort, couleurs des fils du collier d’Antigone . qui la ramènent en enfance et rappellent sa jeunesse, opposition cheveux blancs/yeux noirs, flaque rouge qui symbolise l’étreinte amoureuse).
Comment comprenez-vous la réplique de Créon ? Þ semble les envier d’en avoir fini avec la vie et ses dilemmes.
Quelle nouvelle annonce le chœur ? Þ suicide d’Eurydice
Quel contraste y a-t-il avec la mort des 2 amoureux ? Þ impression d’une détermination froide, d’un geste prévu donc beaucoup moins dramatique, comme si elle ne faisait qu’un geste logique…
Comment réagit Créon ? Þ de manière froide, comme une mort de plus : il semble envier ts ces morts qui n’ont plus à prendre de décisions. Il se retrouve seul avec son page et lui rappelle ses responsabilités politiques.
Que ft le chœur ? Þ il tire la morale du drame et rappelle le côté inéluctable des tragédies.
Que penser de la scène finale ? Þ rappelle attitude pendant le prologue, semblent n’avoir aucune conscience du destin, allusion cruelle au comportement des miliciens…

Rappel sur les règles de la tragédie au XVIIème siècle : Antigone respecte la règle des 3 unités : un seul lieu = la pièce d’une maison ; l’action est concentrée en une seule journée (»12 h) autour du personnage titre (unité d’action). Les morts violentes se produisent en dehors de la scène pour respecter les règles de la bienséance, cette tragédie est donc de facture classique ms Anouilh a su enrichir cette œuvre ancienne de nouvelles interrogations suscitées par une civilisation différente et une époque troublée. De plus, Antigone est la figure emblématique de l’adolescence en proie au doute et on se retrouve facilement dans cette héroïne passionnée et déchirée qui court à la mort pour satisfaire sa soif d’absolu.

Lecture d’une interview de l’acteur qui joua le rôle de Créon lors de la création de la pièce.


Rédaction

Sujet : Imaginez qu’Antigone, lors de sa rencontre avec Hémon (pages 37- 44), lui avoue qu’elle a été jeter de la terre sur le corps de Polynice. Racontez ce dialogue et la réaction de Hémon qui tente de convaincre Antigone de s’enfuir du palais avec lui pour éviter d’être découverte et punie par Créon. Votre devoir sera un récit (et non un dialogue de théâtre) où vous alternerez les formes de discours : narration, description et argumentation (dans les répliques des personnages qui seront rapportées de manière directe, indirecte ou au discours indirect libre). L’échange des deux protagonistes doit se terminer sur le refus d’Antigone de faire ce que lui demande Hémon pour être fidèle au dénouement de la pièce mais celui-ci peut ne pas en être conscient.

Critères de notation :
1) Devoir structuré : / 2
2) Alternance des formes de discours : / 4
3) Présentation du dialogue et présence de discours indirect libre : / 4
4) Cohérence de l’argumentation : / 4
5) Expression : / 6

Contrôle de lecture

CRÉON. ‑ [ ... ] Tu l'apprendras toi aussi, trop tard, la vie c'est un livre qu'on aime, c'est un enfant qui joue à vos pieds, un outil qu'on tient bien dans sa main, un banc pour se reposer le soir devant sa maison. Tu vas me mépriser encore, mais de découvrir cela, tu verras, c'est la consolation dérisoire de vieillir: la vie, ce n'est peut‑être tout de même que le bonheur !
ANTIGONE, murmure, le regard perdu. ‑ Le bonheur...
CRÉON, a un peu honte soudain. Un pauvre mot, hein ?
ANTIGONE, doucement ‑ Quel sera‑t‑il, mon bonheur ? Quelle femme heureuse deviendra‑t‑elle, la petite Antigone ? Quelles pauvretés faudra‑t‑il qu'elle fasse elle aussi, jour par jour, pour arracher avec ses dents son petit lambeau de bonheur ? Dites, à qui devra‑t‑elle mentir, à qui sourire, à qui se vendre ?Qui devra‑t‑elle laisser mourir en détournant le regard ?
CRÉON, hausse les épaules. ‑ Tu es folle, tais‑toi.
ANTIGONE. ‑ Non, je ne me tairai pas ! Je veux savoir comment je m'y prendrai, moi aussi, pour être heureuse. Tout de suite, puisque c'est tout de suite qu'il faut choisir. Vous dites que c'est si beau, la vie.
Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre.
CRÉON. ‑ Tu aimes Hémon?
ANTIGONE. ‑ Oui, j'aime Hémon. J'aime un Hémon dur et jeune; un Hémon exigeant et fidèle, comme moi. Mais si votre vie, votre bonheur doivent passer sur lui avec leur usure, si Hémon ne doit plus pâlir quand je pâlis, s'il ne doit plus me croire morte quand je suis en retard de cinq minutes, s'il ne doit plus se sentir seul au monde et me détester quand je ris sans qu'il sache pourquoi, s'il doit devenir près de moi le monsieur Hémon, s'il doit apprendre à dire « oui », lui aussi, alors je n'aime plus Hémon !
CRÉON. ‑ Tu ne sais plus ce que tu dis. Tais‑toi.
ANTIGONE. ‑ Si, je sais ce que je dis mais c'est vous qui ne m'entendez plus. Je vous parle de trop loin maintenant, d'un royaume où vous ne pouvez plus entrer avec vos rides, votre sagesse, votre ventre. (Elle rit.) Ah! je ris, Créon, je ris parce que je te vois à quinze ans, tout d'un coup ! C'est le même air d'impuissance et de croire qu'on peut tout. La vie t'a seulement ajouté tous ces petits plis sur le visage et cette graisse autour de toi.
CRÉON, la secoue. ‑ Te tairas‑tu, enfin ?
ANTIGONE. ‑ Pourquoi veux‑tu me faire taire ? Parce que tu sais que j'ai raison ? Tu crois que je ne lis pas dans tes yeux que tu le sais ? Tu sais que j'ai raison, mais tu ne l'avoueras jamais parce que tu es en train de défendre ton bonheur en ce moment comme un os.
CRÉON. ‑ Le tien et le mien, oui, imbécile !
ANTIGONE. ‑ Vous me dégoûtez tous avec votre bonheur! Avec votre vie qu'il faut aimer coûte que coûte. On dirait des chiens qui lèchent tout ce qu'ils trouvent. Et cette petite chance pour tous les jours, si on n'est pas trop exigeant. Moi, je veux tout, tout de suite, ‑ et que ce soit entier ‑ ou alors je refuse! Je ne veux pas être modeste, moi, et me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être sûre de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite ‑ ou mourir.

Jean Anouilh, Antigone, La Table ronde, 1946.

Questions
I) Un texte de théâtre / 3
1. Indiquez deux éléments qui prouvent que cet extrait appartient au genre théâtral. [1 point]
2. a) Comment s’appelle au théâtre une phrase prononcée par un personnage ? [0,5 point]
b) Comment appelle-t-on un long développement comme celui des lignes 16 à 20 ou des lignes 32 à 36 ? [0,5 point]
3. Situez ce passage dans la pièce. [ 1 point]

II) Le choc des générations / 9,5
1. De la ligne 11 à 27, Créon utilise trois fois le même verbe :
a) Précisez les modes et temps de ce verbe répété. [ 1 point]
b) Créon exprime-t-il toujours le même sentiment les trois fois où il utilise ce verbe? Justifiez votre réponse. [ 1 point]
2. « pauvretés » (ligne Cool
a) Faites apparaître le sens courant de ce nom en l’employant dans une phrase. [ 1 point]
b) Quelle signification ce nom prend-il dans la bouche d’Antigone ? [ 1 point]
c) Que refuse Antigone du monde des adultes ? [ 1 point]
d) Quel type de phrase Antigone utilise-t-elle ( l. 7 à 10) ? Qu’est-ce que cela traduit sur son état d’esprit dans cette scène ? [ 1 point]
3. Etude des trois citations suivantes :
« arracher avec ses dents son petit lambeau de bonheur » ( l. 8-9)
« défendre ton bonheur en ce moment comme un os » ( l. 30)
« on dirait des chiens qui lèchent tout ce qu’ils trouvent » ( l. 33)
a) Comment Antigone semble-t-elle considérer Créon en employant ces expressions imagées ? [ 1 point]
b) Quel sentiment éprouve-t-elle alors pour lui ? Relevez un changement dans la manière dont elle s’adresse à lui qui met en valeur ce sentiment. [ 2 points]
c) Ce sentiment s’adresse-t-il au seul Créon ? [ 0,5 point]

III) L’impossible dialogue / 7,5
1. Aux lignes 1 et 2, les exemples de Créon pour parler de la vie sont constitués de groupes nominaux avec une expansion.
a) Relevez une expansion du nom en précisant quel nom elle complète et en donnant sa nature grammaticale. [ 1 point]
b) Quel genre de bonheur Créon évoque-t-il ici ? [ 1 point]
2. a) « exigeant » (l. 16 et 34) : indiquez le verbe et le nom de la même famille. [ 1 point]
« modeste » ( l. 35) : donnez un antonyme de cet adjectif. [ 0,5 point]
b) Quelle est la conception de la vie et du bonheur selon Antigone ? [ 1 point]
3. « je veux tout, tout de suite » ( l. 34)
a) Indiquez la nature et la fonction des mots de cette phrase. [ 2 points]
b) Que nous apprend cette affirmation sur le caractère d’Antigone ? [ 1 point]
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://eljadida.7olm.org
 
Séquence Antigone
الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» مشاهدة مسرحية Antigone

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
ஜ♥-منتدى الجديدة-♥ஜ :: علوم وثقافة :: مناهج الدروس-
انتقل الى: